Ça ne compte pas ! (Part 2)

Le candidat du  Très Petit Peuple est en pleine préparation de sa campagne (voir Part 1 ).
Il sait que cette année, plus que jamais, il n’y a rien en face ! Alors son DC et lui travaillent à trouver les bons arguments.

-DC : Vous pouvez promettre la construction d’universités, pour commencer.
-EuD : Mais môgô là a déjà dit ça non ? Coupa le candidat EuD.
Bon, il n’a pas fait ; mais il a dit.
En plus il dit qu’il a rénové celles qui existaient déjà.
Les gens disent qu’il a repeint seulement les bâtiments existants.
Mais jeton il a mis dans peinture là, on pouvait construire une nouvelle université avec.
Bon, mais comme il a déjà dit.
Ça ne compte pas.

-DC : Disons que nous allons améliorer le niveau de vie des populations ; parlons notamment du panier de la ménagère qui…
-EuD : Genre quoi ? Les gens vont daba* à l’aise quoi ?
Tchê* c’est un faux son, ça là. Il ne faut pas jouer avec la dale* des gens hein.
Ils peuvent voir ça en foutaise caractérisée ; parce que tous ceux qui viennent chantent ça et puis on ne voit rien.
Regarde toi même : la dale est chronique au pays, c’est le one-by-day qui à la mode.
Donc laisse ce discours-là.
Ça ne compte pas !

Le DC tourne nerveusement la première page de son calepin. Et là, son visage s’illumine.

-DC : Les infrastructures routières, de nouveaux ponts, des pistes rurales…
-EuD : Tu es bien hein. Toi tu n’es pas en drap* que le même môgô* qui est là-là, on ne l’appelle plus « brave-tchê « .
Ses supporteurs l’appellent maintenant « Mamadou goudron », tellement il aime faire des routes.
Donc ce que tu dis là, ça ne compte même pas ! On va faire sa prodada* cadeau.
-DC :Oui, mais cette réputation me semble surfaite, monsieur le président; Voyez vous même l’état dans lequel se trouvent certaine routes de la capitale; celle menant d’Abobo Samaké à la mairie du même quartier notamment.
Et je ne parle pas de Koumassi devenu un labyrinthe où mêmes les motos ont du mal à circuler.

EuD remue la tête en souriant. Puis, prend la main du DC en parlant à voix basse.

-EuD : Petit ! Toi tu ne vas pas durer dans politique là hein. C’est à Abobo tu veux aller faire campagne contre môgô là ? Tu vas perdre ton temps et peut être la vie cadeau comme ça ! Abobo là, ce sont les #SupporterMazoEtFurieux . Ils ne font rien avec routes, il veulent juste que leur champion soit au palais.

Le reste c’est des détails. Il faut trouver autre chose, on va avancer.

La suite, ce Jeudi 22 Oct 2015, avant JT de 8h…

Lexique :

Daba : manger à sa faim
Tchê : interjection pour pouvant équivaloir à « Allons ! Soyons sérieux »
Dale : la faim
One-by-day : désigne le seul repas de la journée
Ne pas être en drap : ne pas savoir, ne pas être informé
Môgô : le monsieur
*Prodada : faire les éloges de, dire du bien de quelqu’un.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Ça ne compte pas ! (Part 2) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s