Le resquilleur (Part 2)

EuD: Zadi…Zadi…Zadiiiii !
Zadi : « Quééééssiaaaah ?! On peut pas dormir en paix  » ?!

Ne vous avais-je pas dis qu’il était #Bété ?

EuD : Zadi, on a CM* d’Algèbre matin là non ?
Zadi : Grrrr…djooo…il est quel heure ?
EuD : Déjà 7h45 man !
Zadi : Mais le cours c’est à 8h, tu me réveilles pour quoi ?

Vous l’avez compris, être logé en cité avait eu sur nous l’effet contraire : paresseux et retardataires nous étions devenu.

Zadi : Toi tu connais pas môgô* là ? Il fait rien de bon au CM. Il parle de politique seulement. Laisses à 13h on va aller au TD*.

paresseux-premier-cri-cute-mignon-pose

Pourquoi vous aimez gâter sommeil des gens même ?!

Suite à cet argument plus que convaincant, je me résous à aller trouver le garba* du jour, plutôt que d’aller au cours.

[ En vérité, c’est ici que l’histoire commence. Mais si vous avez lu la partie 1 et ce qui précède, c’est bien aussi pour votre culture.]

Je descends du bâtiment et tombe direct (j’aurais bien aimé que ce soit au sens propre, mais bon…) sur une amie rencontrée dans le bus à l’époque où c’était mon principal moyen de transport.

nicki-minaj-bb38-fea-2015-billboard-650.jpg

Si Si, on est allé à l’école ensemble.

Elle est jolie on dirait diable car Dieu lui a tout donné ! Il a triché même en prenant sur pour les autres pour lui donner. Gbê, elle est kpata* !
C’est d’ailleurs ce qui, à l’époque, m’avais emmené à prendre le risque de la laisser « integrer« * devant moi alors que le rang était « stické« *.

Bref, elle me reconnais, elle me sourit même ! Je ne sais plus où j’allais, elle va aux quais…so let’s go to the quais alors !

CwxXbJUUAAAgQ3g

Même si c’est dans la lagune tu partais, allons !

Elle parle, je l’écoute. Elle parle de quoi ? Je sais pas hein ! Elle parle en quoi ? Est-ce que je comprends même ?!

Je passe devant mon amphi. Les étudiants assis en train d’écouter le prof faire les éloges de ses amis au pouvoir, me regardent. Ils matent surtout la créature à côté et se font une idée précise de l’Enfer et du Paradis : l’Enfer c’est l’amphi, bien sûr.

PhillipCarter_univCdy (3)

Suivez en classe la-bas au lieu de regarder dehors !

Aux quais, la belle et moi on fait le rang…elle parle seulement…j’écoute seulement…

etudiants-0005

La galanterie s’arrête à la porte des bus.

Son bus arrive. Je ne veux pas la lâcher alors je monte avec elle pour prolonger la conversion et mon plaisir, prévoyant d’aller jusqu’à #Abobo pour revenir par le même bus . Oui oui, on fait pire que ça quand on a la carte de bus.

Elle parle encore…j’écoute encore…quand soudain, quelqu’un me tapote l’épaule.

-Faites passer s’il vous plaît, je veux un ticket, dit-il en me tendant 200f.

Attend, mais les ivoiriens sont impolis quand même hein ! Tu vois pas que je suis occupé là ? Tu vois pas ??? Il faut être un goujat de 3ième échelon pour agir ainsi ! Non mais allô quoi ! Suis-je le seul dans ce bus là ? Oooorrrrrh c’est pas la peine !!!

Sauf qu’au moment où je m’apprêterais à mettre toute cette haine gratuite en parole,je reçois deux révélations d’une clarté effrayante :

1-Ma carte de bus couchée dans mon placard, sur mon fascicule d’Anglais,
2-Les « you« * avec deux cargos de Police #SOTRA à l’arrêt de la SODEMI !

Je palpe vite mes poches et sans peine je constate la véracité de la 1ière vision : je n’ai pas ma carte de bus sur moi (éh Allah !)

quartier-d-abidjan-les-numeros-de-bus-apercu-des-cartes-dabonnement-sotra-source-sotra-1024x695

La CB sous toutes ses formes

Et comme je n’avais pas pris de ticket (en tant qu’étudiant, on a pas ce réflexe là ) j’allais bientôt éprouver le Saint Esprit sur la 2nde vision, si je m’obstinais à rester dans le bus à écouter la fille là.

Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !》* a dit le Fils de l’Homme. Et sur cette parole je cru aux « you » sans les avoir vu, moi d’habitude si cartésien.

Je ne sais plus ce que j’ai trouvé comme excuse, ni comment j’ai brisé le sort (walaye la fille là m’avait envoûté, c’est pas du jeux) mais dès l’arrêt de l’INSAAC*, j’ai sauté du bus,essuyé la grosse goute de sueur sur mon nez et rebroussé chemin en courant ! Comme si j’avais peur que les contrôleurs, que la vision plaçait deux arrêts plus loin pourtant, me voient et me prennent en chasse.

cascadeur,-saut,-cite-131360

C’est gagner en temps qui est mieux !

EuD : Tu vois…là, j’ai resquillé ; et si les « you » m’avaient attrapé, j’aurais été un resquilleur pris entre deux Schtroumpfs. Tu comprends mieux ?
Conscience de EuD: ..donc finalement tu n’as pas skié mais tu as échappé aux troupes, c’est ça ?

EuD : Euh…bon…laisse tomber; va écouter #Yorobo ,au moins lui, tu comprendras ses paroles…

image


Faux Lexique :

CM : Cours Magistral
*Môgô : Le Monsieur, le type
*TD : Travaux Dirigés…pas si dirigés que ça d’ailleurs
*Garba : tchê arrêtons !!! Toi tu connais pas zéguène quoi ?
*Kpata : jolie
*Integrer : S’infiltrer dans le rang
*Sticker : petits bouts de papiers numérotés utilisé par les…camarades pour marquer le rang et éviter les « intégrations »
*You : Les agents de contrôle d’exploitation de la #SOTRA . On les appelle ainsi à cause du fait qu’ils sont souvent par bande de deux comme les Youley (groupe de zouglou). On dit aussi Schtroumpfs à cause de leur tenue bleue.
Évangile selon Jean 20:29
*INSAAC : Institut National Supérieur des Arts et l’Action Culturelle.

Publicités

Une réflexion sur “Le resquilleur (Part 2)

  1. Pingback: Le resquilleur* (Part 1) – Chez EuD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s