La carte bleue (Part 2)

Précédemment dans La carte bleue , EuD présentait quelques avantages de ce moyen de payement ; Il nous racontait une aventure personnelle plutôt heureuse…au début.


Yvan Castanou aime à dire que la Réussite = Préparation + Opportunité.

Bon, moi je n’était pas préparer à ça hein. Mais l’opportunité était là. Que devais-je faire ?

EuD : Euh…un chèque s’il vous plaît. Et vite !

Je retire tout le jeton* et je vais le garder sur mon compte flooz!
Dindin-man
n’a pas luck, alors je rafle tout avant qu’ils ne réalisent l’erreur.

Et puis est-ce que j’ai volé, non ?
C’est mon compte, non? C’est Dieu qui m’a donné…

Là c’est quand ta bonne conscience commence à te taper sur le système et que tu crois dégoter l’argument décisif :

-EuD : C’est Dieu qui m’a donné kêh !

-Conscience de EuD : Ah bon ? Parce qu’on t’as dis que Dieu c’est un magicien ? Quand toi même tu calcules là, ton argent vaut ce qui est là là ? Et si c’est Dieu, pourquoi tu prévois secrètement, pour les mois à venir, de vider le compte dès l’annonce du virement ? T’es qu’un voleur oui !

EuD : Tu dis quoi même ? Vas là bas !!!

Sur ce, je remet mes écouteurs et je tombe sur quoi ? Guilty conscience* by Eminen feat Dr Dre !

-EuD : C’est quel faux son ça là ?

-Conscience de EuD : Sinon c’est ce que tu écoutais en entrant dans la banque hein.

Je m’arrache avant que ne se déclenche l’alarme. Personne ne m’a suivit. Je les ai semé ! Dès le 25 du mois prochain je raffle tout encore. Tactique préventive.


Sauf que Banquier c’est comme Bété, pour lui reste jamais à l’étranger.
Son cousin direct s’appelle opérateur de téléphonie mobile : si tu as appelé sans être facturé aujourd’hui, il ne faut pas te presser. Un jour, Inch Allah, ils vont piocher dans tes unités.

« Désolé, cette opération n’est pas autorisée par la banque. Veuillez contacter votre gestionnaire… »

C’est le message qui s’affiche sur l’ordinateur du guichet après chacune de mes tentatives. Et juste après, il vomit violemment ma carte bleue. Je n’avait pourtant retiré que la moitié de ce que la Banque me devait.

EuD : Éh ! Arrêtes tes bêtises. Donne mon argent !
Je consulte le solde (et je suis facturé ) trois fois : 2187 f CFA ,1670 f CFA puis 1153 f CFA !

EuD : Mais…c’est quoi ça ?!
Furieux (regardez lui là ) je rentre dans la banque à la manière de Jesse James* et demande un relevé des 30 derniers mouvements sur mon compte.

C’est du latin !
Je n’y comprend rien malgré mes 4 années buissonnières en sciences mathématiques à l’UFR de Math-Info !

EuD : je veux voir la gestionnaire ! J’exige une explication !
Caissière : C’est le bureau en verre là bas, allez y…

Je tombe sur une jeune dame, très jolie mais très très enceinte. La technique des yeux doux et du sourire ne marchera certainement pas sur elle.

Conscience de EuD : Ahi ? Pourquoi ?
EuD : Je te dis qu’elle est enceinte ! Tu peux plus la faire espérer, elle a déjà tout vu dans la vie.

Effectivement, c’est limite avec dédain que la dame me détaille mes opérations.

EuD : Non, non et non ! Quand je fais ce retrait, je me suis bien assuré avant que vous aviez déjà débité toutes les taxes et bonus…
Gestionnaire : Bah non. Regardez vous même et faites le calcul. Vous savez compter, pas vrai ?
EuD : …Ok. Mais là il reste combien au juste ?
Gestionnaire : Bah (elle commence toutes ses phrases ainsi ) rien. Vous êtes à -347 fCFA .
EuD : Hein ??? Mais j’étais à +1153 fCFA en sortant du guichet ! Comment cela ce fait ?
Gestionnaire : Bah (éhéé, ça t’énerve non? Moi aussi ! ) le relevé que vous tenez là, coûte 1500 fCFA.

On parle de deux (02) feuilles de papier rame dont la seconde n’est pleine qu’à moitié. Et c’est ça qui est juste 500f moins cher que #Tycoon* !

EuD : Si je comprends bien, là c’est moi qui vous dois ?
-Gestionnaire : Bah oui…
EuD : J’suis donc endetté, c’est ça ???

Elle hausse les épaules.

Et dire que ce matin encore, je me moquais des #Grecs sur #France24 …

L’argent est fini

Faux Lexique :

Jeton : ça se voit que toi t’as pas besoin d’argent
Flooz : La pub gratis tu ne feras pas !
Guilty conscience : classique du rap des années 2000 dans lequel l’auteur met en scène le dialogue entre la bonne et la mauvaise conscience, devant divers situations.
Jesse James : Hors la loi célèbre du far ouest.
Tycoon : Qu’est ce qu’on avait dit au sujet de la pub gratis ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « La carte bleue (Part 2) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s