La carte bleue (Part 1)

C’est la marque distinctive des #JCD ( Jeunes Cadres en Devenir ) de Babi*.
Et ce n’est pas pour faire le malin; mais la pause dans l’administration privée n’est que d’une heure. Alors l’attendre pour aller retirer son argent de « la circulation », c’est laisser la Banque travailler avec pour encore quatre ponts !

Du coup, c’est le cœur serré que l’on se laisse dépouiller.
Oui, j’ai dis dé-pou-iller !
Regardez bien ta carte bleue. Le coût de fabrication n’excède pas les 1500f CFA . Elle vous coûtera dix fois plus, pourtant.

Vous allez rétorquer qu’elle donne l’impression d’être quelqu’un d’important en plus de vous faire gagner du temps…

-Lecteur : Euh…justement, à propos de gagner du temps, on n’a pas que ça à faire hein; On abrège pas un peu ?

EuD : Mon ami, moi je n’étais pas fort en « Résumé de Texte » dêh; s’il n’y avait pas de « Dissertation », je faisais une (longue) « Suite de Texte ». Demande plutôt à Roland Polman , il connais un bon blog d’histoires courtes.

Revenons donc à ma carte bleue, puisque vous insistez.

Ma gestionnaire ne décroche jamais.
Je crois qu’elle reconnait mon numéro même quand j’appelle sur le téléphone fixe:

Elle : Toi tu n’as rien de bon, c’est toi tu embrouilles les gens chaque fin de mois pour savoir si le virement est fait. Tchrrrrrrrr

Du coup, je prends souvent une « avance sur pause » pour aller checker le truc par moi même.

Aller au guichet ? Non !C’est payant là-bas aussi.
Mais j’ai réussi à V.I.* une petite de l’agence.

La stratégie est simple : petit sourire en coin, le logo sur ma tenue de travail mis en évidence.
Le résultat va de soi : elle écrit le solde sur un petit papier qu’elle me tend gracieusement.
C’est gratis et je n’ai même pas besoin de faire le rang.

Mieux, aujourd’hui, le bonus semble bien plus matériel: mon solde présente un excédant de plus de 50.000f CFA !

EuD : Vous pouvez vérifier une fois de plus s’il vous plait ? (Deuxième petit sourire )
Elle : C’est ça , c’est correct.
EuD : Vous avez retiré toutes vos taxes, bonus épargnes et machins là ?
Elle : Oui oui, on prend tout ça à l’avance même…
EuD : …(digba* sourire dans mon cœur)

Walaye bilaye* , il y a un Dieu pour les pauvres !

L’argent est trop !

À suivre…

Faux Lexique :

Babi : Abidjan
V.I. : Tromper, distraire, séduire
Digba : très grand
Walaye Bilaye : …c’est Walaye Bilaye !

 

Votre blog #ChezEuD est nominé aux #EBA2018 .
Les votes des internautes comptent pour le « Coup de cœur du public ».

Alors votez !
https://eba.ci/blog/chez-eud/

Publicités

2 réflexions au sujet de « La carte bleue (Part 1) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s